lauriannesimonportraitoption2.JPG

Née en 1989 à Brest, France

Vit et travaille à Toronto, Canada.

 

Laurianne Simon a fait ses études à L' École Européenne Supérieure d'Art de Bretagne à Quimper et a obtenu son DNSEP en 2012 ( Diplôme National Supérieur en Expression Plastique). 

Lors de ses années aux Beaux-Arts, la peinture est devenue une obsession, puis un langage. Influencée par Eugène Leroy et Helen Frankenthaler, la peinture de Laurianne Simon est empreinte de dynamisme dans une rencontre silencieuse entre l'expressivité de coups de pinceau et l'expérience émotionnelle de la couleur. 

Dans ses combats de coqs, nous retrouvons une métaphore de sa relation fusionnelle avec la peinture, d'une confrontation entre l'artiste et son médium. Dans ses peintures de perroquets, nous sommes face à une recherche du contrôle dans la répétition du sujet avec un regard amusé de l'artiste sur sa propre pratique et sa recherche d'identité.

La peintre est devenue maman en 2017, cette nouvelle identité apporte un dynamisme à sa pratique qui s'étend de la toile vers le papier.  L'artiste offre une nouvelle place au petit format, au carnet de recherches ainsi qu'à une variété de médiums plus vaste incluant le stylo noir, l'aquarelle, l'acrylique et le pastel. Laurianne n’hésite pas non plus à utiliser de la pâte à modeler pour l’une de ses dernières pièces.​ Le thème des oiseaux souvent récurrent dans la peinture de Laurianne est toujours présent mais depuis peu, le monde de l'enfance s'y mêle en développant la palette de la peintre.​ Le travail de Laurianne Simon est un petit peu comme des bribes de mots qui s'associent pour créer une phrase qui n'a pas toujours tout son sens. C'est un travail qui questionne les narrations qui forment une identité, et les associations de sens. Les jeux de compositions et d’associations d'idées prennent de plus en plus de place dans sa pratique, et cela rend son univers pictural mystérieux.

Sa prochaine exposition Enfant/Capuche aura lieu dans la galerie Pierre-Léon de l' Alliance Française de Toronto fin 2022, presque 3 ans apres son exposition ‘’L'intrigue du Perroquet’’ qui eu lieu au même endroit en Janvier 2020. L'exposition L'intrigue du Perroquet a représenté un tournant dans l'approche des sujets qui animés jusqu'a présent le travail de l'artiste. Les perroquets et les coqs au lieu d'être les sujets principaux de ses peintures sont devenus les costumes que les personnages  portent (cf: That is all), mais aussi ont pu apparaître au second plan (cf:Le paradoxe de la poupée et de la poule ou qu’est-ce que les nuages.) Finalement, le monde qui s’est déployé autour de cela est devenu un monde de compositions et d’associations d’idées qui racontent ''presque'' l’histoire d’une parade festive.